Contact

MAIRIE

41, rue du Bourg
59249 AUBERS

Tél. 03 20 50 20 38
fax. 03 20 50 65 22
aubers-accueil@wanadoo.fr

 


HORAIRES DE LA MAIRIE

Lundi :        9h-12h
Mardi :        9h-12h
Mercredi :   9h-12h/14h-18h
Jeudi :         fermé
Vendredi :   9h-12h
Samedi :     9h-12h

 

facebook logo fr  n8e0jx

 

HISTOIRE DE LA COMMUNE D'AUBERS

aubers_vision_du_passA 25 kilomètres de Lille-Métropole, Aubers est aujourd'hui une paisible bourgade de 1615 habitants du Canton de La Bassée qui a longtemps conservé une vocation rurale et résidentielle et qui porte le label de « Village fleuri ».

Situé sur la rivière des Layes, dans la partie sud-ouest de l'ancienne châtellenie de Lille (actuellement arrondissement de Lille), en bordure de l'Artois et du Pays de l'Alloeu, Aubers appartenait à la Flandre gallicane au quartier de Weppes.

Sous l'Ancien Régime, il avait la particularité d'être divisé en trois juridictions distinctes : Aubers-Châtellenie, Aubers-Artois et Aubers-Empire, pairie qui relevait de la châtellenie de Warneton dont les suzerains ont été jusqu'à la Révolution le Roi d'Espagne et l'Empereur d'Autriche.

Au cours des siècles, Aubers, au carrefour des invasions, connut toutes les horreurs de la guerre.
Mais, avec la Grande Guerre, notre paisible paroisse va sombrer dans l'apocalypse. Durant toutes les hostilités (octobre 1914 - 1918), le village fut aux mains des Allemands. Les Anglais et les Australiens avaient leurs tranchées à proximité de la rivière des Layes. Aubers était ainsi placé au cœur même d'un enfer où pendant quatre années allait s'abattre un déluge de fer et de feu. La terrible bataille de la Côte d'Aubers, qui se déroula le 9 mai 1915, coûta la vie à près de 10 000 hommes dans les rangs de l'Armée britannique. En 1918, du village, il ne restait plus rien. Dans un rapport officiel sur « la reconstruction du Nord dévasté », établi en 1919, on peut lire: « Aubers figure dans la zone rouge (zone totalement dévastée) et est considéré comme totalement détruit ».

A peine relevé de ses ruines, Aubers dut subir la tourmente de 1939-1945, et s’adapter aux mutations de la société post-industrielle et à la mondialisation. Il lui reste maintenant à affronter un destin redoutable : celui de l’Europe du XXIème siècle.

 

Extrait de la PREFACE de Monsieur Pierre DESCAMPS - Membre de la Commission Historique du Département du Nord - Président d'Honneur Fondateur du Cercle Historique d'AUBERS.

Revue «AUBERS - Visions du passé » publiée en 2009 par le Cercle Historique d'AUBERS

 

D'autres informations sur le site de      Weppes en Flandre


recherche